• Membres:
    348'239
    En ligne:
    loading
 

News

 
RSS
 

Tim le cuisinier - Le blog de Roger

04.10.2006 | Off Court

Konnichiwa

 

La nuit dernière, j’ai assisté à deux cérémonies, celle d’un sponsor et celle de bienvenue. Elles se sont tenues dans l'hôtel officiel ici à Tokyo. Avec d'autres joueurs, je suis allé sur une scène pour ouvrir un tonneau de saké, ce qui est censé porter bonheur. Je pensais donner un énorme coup mais j’aurais détruit le tonneau. A la toute dernière seconde, je me suis dit  "Roger, tu ne devrais pas faire comme ça" et j’ai agi de façon plus appropriée.

 

Après la fête, je suis allé dîner avec Tim Henman et Stefan Koubek, qui sont deux de mes amis sur le circuit. Nous sommes allés au restaurant teppanyaki où l’on cuisine devant vous. Tim a eu la drôle d’idée d’échanger ses baguettes contre les ustensiles du chef. Il a ensuite pris sa place. En fait, il était plutôt bon. Il est père de famille après tout. Mais je n’étais pas complètement rassuré au sujet de mon bœuf et j'ai demandé à l’échanger. Le dîner était délicieux.

 

De retour dans ma chambre, je suis allé dormir. J’étais déjà entré dans mon match. Je me suis réveillé, j’ai mon petit déjeuner avec Mirka et Tony. J’ai vérifié que tout mon équipement était prêt, m’assurant juste que j'avais assez de maillots, de chaussures, etc... Cette fois, j'ai vraiment eu un problème avec mes raquettes. La nuit dernière, je me suis tellement pressé pour arriver à temps à la cérémonie des joueurs que j'ai oublié de faire recorder mes raquettes pour le match d'aujourd'hui. Mais les organisateurs du tournoi m’ont aidé à acheminer mes raquettes de l'hôtel au court, avant moi, afin qu’elles soient prêtes. J'étais content que tout se soit finalement bien terminé.

 

En me dirigeant vers le court central pour mon premier match, j'ai senti le bourdonnement du stade. Il y avait beaucoup de spectateurs aujourd'hui et j’étais vraiment heureux et excité de jouer. Mon entrée en lice s’est bien passée bien que je ne connaissais pas mon adversaire. Cela complique néanmoins la tâche. Comme vous le savez, j'ai gagné en disputant deux tie-breaks. Après la rencontre, j'ai dû aller voir la presse, passer au contrôle anti-dopage, m’étirer et me faire masser, la longue routine habituelle.

 

Après un match, j’aime être en relation avec mes amis et ma famille mais ici au Japon, mon portable, qu’on dirait tout droit sorti de "l’âge de pierre", ne fonctionne pas. Les technologies dernier cri son tellement répandues ici qu’il faut vraiment que j’essaie d’en ramener avant mon départ.

 

Je serai certainement plus drôle demain mais mon match m’a fatigué et Dmitry n’arrête pas de regarder au-dessus de mon épaule, ce qui me rend très nerveux...

 

Sayonara

 

Rog

 
Saisir un commentaire
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent saisir des commentaires. Veuillez vous connecter ou créez un nouveau compte.