• Membres:
    348'460
    En ligne:
    loading
 

News

 
RSS
 

Dans le dernier carré

12.10.2012 | Tennis, Starseite 1

Roger s'est débarrassé de Marin Cilic 6-3, 6-4 en quarts de finale du Masters 1000 de Shanghai. Le voilà en demies face à Andy Murray.

Le n°1 mondial s'est montré vigilant contre le Croate, 16e joueur mondial, et a écarté le danger. Il a fait le break d'entrée puis a doublé la mise (2-0) mais le Cilic est revenu (2-2). Notre champion a refait le break, blanc, (3-2) pour ensuite s'adjuger le premier set.

Dans la seconde manche, Roger a fait cavalier seul (5-2) mais le Croate n'en démordait pas (5-4). La tête de série n°1 a conclu la partie sur sa deuxième balle de match sur le service adverse.

Samedi, il sera opposé à l'Ecossais Andy Murray, double tenant du titre.

 
Saisir un commentaire
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent saisir des commentaires. Veuillez vous connecter ou créez un nouveau compte.
 
14.10.2012 | 15:43
Le plus de points engrangés en cette fin d'année feront du bien pour commencer en position de force l'AO en janvier prochain ! Dans l'immédiat, RECUPERATION est le maître mot, pour Roger, comme pour tous les joueurs du top 10. Come on, champ ! TOÏ TOÏ TOÏ !!!
14.10.2012 | 15:37
tant sur le plan humain que comptable Djoko ait sauvé autant de balles de match pour finalement remporter la finale de Shangaï. Roger parviendra-t-il à se res- sourcer suffisamment et à trouver les forces et le jeu pour prendre sa revanche sur Murray à Bâle et à y rééditer son exploit de l'année passée ? Et se rendra-t-il à Bercy si proche (Que c'est stupide!) du Masters londonien ? Les semaines à venir, même si elles verront sûrement Djoko redevenir No 1, seront passionnantes. TO
14.10.2012 | 15:21
Oui, Loulouche, ces 3 doubles fautes successives, du jamais vu auparavant, en disent long sur cette pression découlant des menaces de mort qui, même si la communication de Roger les a complètement jugulées, ont tout de même dû consciemment ou inconsciemment le travailler et l'empêcher de se préparer sereinement. Tu as raison aussi, Loulouche, de ne pas vouloir chercher d'excuses et il est clair que Roger aurait bien pu perdre sans ces menaces, mais ça, nul ne le saura jamais. Dommage que
14.10.2012 | 10:23
...Bâle qui te tend les bras.

TOÏ TOÏ TOÏ !!!!!!!!!!
14.10.2012 | 10:23
Bravo Roger pour tous les matchs joués à Shangaï avec brio, talent et courage. Je ne te cherche pas d'excuse, mais comme l'a si bien dit Wim et Carrissimo, il est évident que les conditions du tournoi étaient particulières pour toi. Les 3 doubles fautes fatales en disent long sur la pression qui pesait sur tes épaules. Bravo pour avoir atteint malgré vents et marrées le dernier carré, et pour les 300 semaines au sommet des sommets.

Bon repos et bon retour à Bâle, qui te tend les
14.10.2012 | 00:18
ce point magnifique qui a mis le tournis a Murray m'a fait oublier la deception de la d
efaite ,repose toi bien et rdv pour les tournois a venir
13.10.2012 | 23:19
londonien, j'espère que la fatigue physique et mentale après cette année très dense n'empêchera pas notre champion de relever ces défis passionnants en exprimant tout le talent qui est le sien. Nous sommes à fond derrière toi, cher Roger !
13.10.2012 | 23:15
sur love tennis une video montre roger entrain de parler chinois après le match contre cilic; un vrai communicant
13.10.2012 | 23:14
Je partage ton analyse, Christine. Oui, devoir se dépasser pour battre un joueur devenu aussi fort que Murray en ayant subi de telles pressions relève presque de l'impossible. Avoir atteint le dernier carré dans ces conditions, c'est déjà remarquable. Djoko et Murray sont en grande forme, mais ils évoluaient sans ces pressions. Pour moi, le tournant du match a été ces 3 doubles fautes. La suite, Bâle, Bercy (oui, il y a bien des chances maintenant que Roger y aille) et le Masters
13.10.2012 | 20:34
et pour finir il reste à Roger, beaucoup à faire pour terminer n°1 en fin d'année; je pense que Roger avait misé sur shangai pour ne pas faire bercy trop près de Londres; c'est raté ; il va devoir tout faire. Bon repos et merci Roger pour la beauté du geste