• Membres:
    347'903
    En ligne:
    loading
   
 

Statistiques

Position ATP
29
Victoires : défaites
36:30
Participations
30
Titres en simple
0
 

Histoire|2000

Roger collabore désormais avec le Suédois Peter Lundgren. Aux Jeux olympiques à Sydney, il signe un exploit en se qualifiant pour les demi-finales. Dans le village olympique, il fait la connaissance de la joueuse de tennis suisse Mirka Vavrinec. Il forme un couple le dernier jour.


A l’open d’Australie, il survit aux deux premiers tour et signe son meilleur résultat en Grand Chelem. Il se qualifie ensuite pour sa première finale sur le circuit à Marseille, où il subit la loi de son coéquipier en Coupe Davis Marc Rosset. Le 6 mars, il est déjà dans les clous de son objectif annuel en pointant au 49e rang mondial.

En avril, il sort de la structure fédérale et vole de ses propres ailes. Il se décide pour Peter Lundgren comme coach privé. Le Suédois aux cheveux longs le conseillera jusqu’à fin 2003 et l’amènera jusqu’à son premier titre en Grand Chelem à Londres.

La saison sur terre battue se passe mal pour Roger. Il est sorti plusieurs fois au premier tour. Il faut attendre Roland-Garros pour qu’il gagne enfin sur cette surface. Il atteint les huitièmes de finale. A Wimbledon, il est éliminé d’entrée. A l’US Open, terminus au 3e tour.

Les Jeux Olympiques d’été à Sydney constitue le sommet de la saison du jeune joueur de 19 ans. Il est fasciné par la dimension de l’événement, les athlètes du monde entier, les différentes disciplines et l’esprit olympique à travers le village des athlètes. Malgré une forte concurrence, il parvient jusqu’en demi-finales. L’Allemand Tommy Haas lui barre cependant l’accès à la finale. Sa défaite contre le Français Arnaud Di Pasquale pour la médaille de bronze est particulièrement amère. En dépit de cette déception, le tournoi reste un succès pour lui.

Roger quitte Sydney sans médaille mais pas les mains vides. Au village olympique, il fait la connaissance et s’éprend de la joueuse suisse de tennis Mirka Vavrinec. Le dernier jour des JO, il embrasse sa future épouse et mère de ses enfants. Les deux tourtereaux gardent secrète cette relation jusqu’à l’été 2001.

En octobre, Roger atteint sa deuxième finale sur le circuit à Bâle. Pour sa première finale chez lui, il subit la loi du Suédois Thomas Enqvist. Sa fin de saison n’est pas optimale avec seulement trois victoires. Il manque de peu son entrée dans le Top 25 en échouant à la 29e place.

En décembre, il s’adjoint les services de Pierre Paganini comme préparateur physique et complète ainsi son équipe.