• Membres:
    347'035
    En ligne:
    loading
   
 
   

Statistiques

Position ATP
1
Victoires : défaites
81:4
Participations
21
Titres en simple
11
 

Titres en Grand Chelem

 

Histoire|2005

Après plus d’un an sans coach, Roger engage l’Australien Tony Roche. Il défend son titre à Wimbledon et établit sa plus longue série de victoires. En mars, il visite le projet IMBEWU, soutenu par sa Fondation, en Afrique du Sud.


En janvier, le Russe Marat Safin stoppe Roger en demi-finales à l’open d’Australie après 26 victoires consécutives. Il le bat 9:7 au cinquième set et remporte ensuite le tournoi. Son avance au classement mondial fond.

En février, Roger joue à Dubaï une exhibition contre André Agassi sur une plate-forme d’hélicoptère au sommet du sept étoiles Burj al Arab, 211 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il remporte là-bas le tournoi officiel ainsi que la finale à Rotterdam une semaine avant. Trois titres suivent à Indian Wells, Miami et Hambourg.

Avec son nouveau coach Tony Roche, engagé en début d’année, Roger se rend confiant à Roland Garros. Il atteint pour la première fois les demi-finales, où il bute sur un jeune Espagnol de 19 ans, Rafael Nadal. Malgré – ou plutôt à cause de – cette défaite, il attaque la saison sur herbe très motivé et s‘impose pour la troisième fois à Halle. Il défend aussi son titre à Wimbledon. Il réalise une démonstration en finale face à Andy Roddick pour enlever son 3e titre à Londres. Malgré une belle opposition de l’Américain, il s’impose nettement en trois sets. Il réalise le triplé que seuls Borg et Sampras ont réussi depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Après Wimbledon, Roger remporte l’US Open en septembre et défend aussi son titre. En finale, André Agassi se dresse face à lui. Après la perte du premier set, l’Américain se ressaisit et fait le break dans le troisième. Roger l’efface et se sauve au tie-break. Il conclut la partie en quatre manches.

Avant et après New York, il enlève les titres à Cincinnati et Bangkok. A la Masters Cup en fin d’année, il atteint la finale et établit sa plus longue série d’invincibilité avec 35 unités. En finale, il chute face à David Nalbandian. L’Argentin se montre trop fort pour lui, épuisé. Sa série de 24 victoires consécutives en finale s’achève. Il reste toutefois n°1 mondial.

A côté de ses engagements sportifs, Roger trouve le temps en mars pour le projet IMBEWU soutenu par sa Fondation. Dans les townships de Port Elizabeth, il joue au football avec les enfants et plante un arbre. Il est impressionné par l’engagement des responsables sur place et est convaincu que le soutien de ce projet va dans le bon sens.