• Membres:
    348'242
    En ligne:
    loading
   
 
   

Statistiques

Position ATP
1
Victoires : défaites
92:5
Participations
19
Titres en simple
12
 

Titres en Grand Chelem

 

Histoire|2006

A l’occasion de sa meilleure année jusque-là, en nombre de titres remportés, Roger s’adjuge ses titres en Grand Chelem n°7 à n°9. Il s’impose pour la première fois chez lui à Bâle, où il est accueilli en héros en juillet. En avril, il devient ambassadeur pour l’UNICEF.


L’année débute idéalement pour Roger. Il défend avec succès son titre à Doha et s’aligne en tant que favori à l’open d’Australie. Contre le Chypriote Marcos Baghdatis, il s’impose en quatre sets. Après la perte de la première manche et une deuxième set serré remporté 7-5, Roger déroule 6:0 et 6:2. Roger fête son 7e titre du Grand Chelem, son 3e Majeur en six mois et demi.

En mars, l’UNICEF le nomme premier ambassadeur suisse. Il oeuvre en faveur des enfants défavorisés aux côtés de stars telles que David Beckham, Roger Moore et Shakira. Son engagement se rapproche de l’objectif de sa Fondation.

Au cours de l’année, Roger remporte quatre Masters 1000 à Indian Wells, Miami, Toronto et Madrid. Durant la saison de terre battue, il doit cependant s’incliner trois fois devant Rafael Nadal. Les défaites en finale à Monte Carlo et Rome précèdent celle à Roland Garros. Néanmoins, il peut se montrer satisfait de sa première participation à une finale des Internationaux de France.

A Londres, il conserve son titre pour la quatrième année et prend sa revanche sur Rafael Nadal. Il domine le n°2 en quatre sets et reste, en prenant en compte sa victoire à Halle, le roi du gazon. Depuis sa défaite au premier tour en 2002 à Wimbledon, il n’a plus perdu sur cette surface. Les fans l’accueillent frénétiquement chez lui à Bâle et célèbrent leur héros.

A Flushing Meadows, Roger enchaîne une troisième victoire à l’US Open. Après 2004, il réalise son deuxième Petit Chelem avec trois victoires. Une nouvelle fois, Andy Roddick se trouve face à lui en finale. L’Américain s’incline en quatre sets.

Son premier triomphe à Bâle est un moment spécial. Chez lui, où il officiait plus jeune en tant que ramasseur de balles, il rêvait d’évoluer sur le court central. Il s’impose devant le Chilien Fernando Gonzalez sous les yeux de nombreux amis. Il couronne son incroyable saison avec une victoire au Masters. Il termine l’année n°1 mondial pour la troisième fois de l’année.