• Membres:
    347'603
    En ligne:
    loading
   
 
   

Statistiques

Position ATP
1
Victoires : défaites
68:9
Participations
17
Titres en simple
8
 

Titres en Grand Chelem

 

Histoire|2007

Comme l’année précédente, Roger remporte trois tournois du Grand Chelem et atteint la finale à Roland-Garros. Il bat le record de Jimmy Connors en tête du classement mondial et finit l’année pour la quatrième fois au sommet. Il dispute des exhibitions contre le recordman de victoires en Grand Chelem Pete Sampras et joue contre Nadal lors de la „Battle of Surfaces“.


Roger entame la saison de façon optimale et devient le premier joueur depuis Björn Borg en 1980 à remporter un tournoi du Grand Chelem sans perdre de set. En finale, il domine le Chilien Fernando Gonzalez après une première manche particulièrement disputée. Le 26 février, il efface le record de Jimmy Connors, qui était resté 160 semaines consécutives au sommet du tennis mondial.

En mai, il met un terme à l’impressionnante série de victoires de Rafael Nadal sur terre battue et remporte le Masters 1000 d’Hambourg pour la quatrième fois. Trois semaines plus tard à Roland Garros, l’issue de la finale entre les deux hommes lui est hélas défavorable. L’Espagnol conserve son titre et Roger doit encore se contenter du plateau d’argent. Toutefois, il apparaît comme le deuxième meilleur joueur au monde sur cette surface.

A Wimbledon, les deux meilleurs joueurs de la planète à cette époque se mesurent à nouveau en finale et une manche décisive est nécessaire pour les départager. Roger se montre plus solide nerveusement et soulève son cinquième trophée d’affilée à Wimbledon. Il égale le record de Borg, qui le félicite sur place.

Avant ses confrontations avec Nadal à Hambourg, Paris et Londres, Roger participe avec lui à une exhibition intitulée „Battle of Surfaces“. L’idée originale est de diviser un court de tennis en deux avec d’un côté de la terre battue, surface de prédilection de l’Espagnol, et de l’autre du gazon, la surface préférée de Roger. Le match disputé à Palma de Majorque n’a aucun caractère officiel mais procure beaucoup de plaisir aux deux protagonistes. Roger remet le couvert en novembre face à Pete Sampras. Le „Clas hof Times“ réjouit les joueurs et les fans.

Après un victoire à Cincinnati, Roger se qualifie à l’US Open pour sa dixième finale consécutive en Grand Chelem. Cette série est couronnée par son 12e Majeur. Il l’emporte face au Serbe Novak Djokovic après deux premiers tie-breaks serrés mais sans perdre de set.

Après New York, il défend son titre à Bâle et comme les trois années précédentes celui du Masters. Pour la quatrième fois, il termine l’année n°1.